De camp remy

De camp remy

Fox Terrier Poil lisse

Inné et acquis

Inné et acquis

Tout chiot est d’abord l’expression de son patrimoine génétique. Cependant, cette promesse génétique ne se réalisera pour donner un animal apte à vivre en société, que si toutes les conditions sont réunies pour favoriser son bon développement physiologique, mais aussi psychique et comportemental.

Le chiot fait l’acquisition de mécanismes adaptatifs à son environnement en général (c. à d. à tous milieux de vie urbaine ou rurale et des êtres vivants qui les peuplent) par la richesse et la qualité de ses expériences très précoces.

La stabilité émotionnelle du chiot commence à se forger déjà in utero, et liée ensuite au comportement exploratoire, elle continue essentiellement de s’installer entre sa 3è et sa 8è semaine, si le petit animal sécurisé par la Proximité de sa mère et sa fratrie, peut rencontrer un monde diversifié. C’est durant cette période de forte attraction sociale, qu’un univers varié et stimulant lui permet de découvrir et se familiariser avec des formes, des matières et des couleurs, des sons et des odeurs. Il peut apprendre à aborder les objets, à exercer sa motricité et devenir de plus en plus confiant et assuré.

Enrichi d’expériences multiples, le chiot est ainsi préparé pour plus tard, à des réactions pondérées devant toute nouveauté.Parallèlement, il doit apprendre à interagir avec les êtres vivants (d’abord ses congénères) et doit pour cela être laissé absolument au minimum 8 pleines semaines, avec sa mère et sa fratrie. Ce sont les interactions avec les siens qui lui permettent de structurer des comportements sociaux pour le préparer à une future vie collective avec humains et congénères.
L’apprentissage de la ritualisation des contacts entre chiens se fait là, et les mécanismes de l'autocontrôle et de l’inhibition de la morsure se mettent en place. Le chiot apprend le contrôle et l’interruption de tout comportement, mouvements, morsures, au cours des jeux de combats.

Privé de ces acquisitions précoces, un chiot risque de devenir un animal «tornade» (qualifié d’ingérable par ceux qui en ont fait les frais avec ses propres congénères et les humains.De plus, de quotidiennes manipulations douces et attentives du chiot par les éleveurs, l’habituent à considérer
l’humain comme espèce amie. Le maximum de profils masculins et féminins, adultes et enfants sont à lui faire rencontrer, si possible en admettant un peu la fratrie dans l’habitat. Familiarisé aux bruits et odeurs d’un intérieur d’humains, à leurs gestuelles, voix et contacts, le chiot est mieux armé pour la vie en famille et préparé à aborder tout nouveau contexte, sans stress majeur.